jeudi 20 octobre 2016

Richard TAILLEFER (France).

Tu parles d’un retour aux sources. D’un retour à ta source. Pas d’un repli sur soi mais d’un repli en soi. Souviens-toi de tes rêves d’enfant, ces gestes singuliers un matin devant le portail de ton école communale, tout encapuchonné, tes pas dans les premières neiges. Plein d’espèr à ta fenêtre, les volets grands ouverts.

Tes yeux brillent. 
On dirait que le temps s’est arrêté.

Une rangée d’arbres là-bas au loin
Passe, oiseau passe
Vois ce que je ne sais voir !
















Richard TAILLEFER.
Texte inédit extrait du manuscrit Va où le vent t'emporte


Aucun commentaire:

Publier un commentaire