samedi 26 octobre 2013

MOBILISATION CONTRE LE VIOL : SIGNEZ LA PETITION D'AVAAZ !

Chères amies, chers amis

 Liz, 16 ans, a été violée par 6 hommes si sauvagement qu’elle est aujourd’hui en fauteuil roulant. Mais au lieu d’arrêter ses agresseurs, la police les a condamnés... à tondre la pelouse du commissariat avant de les relâcher. Les groupes féministes nous demandent de prévenir le monde entier pour que justice soit faite. Signez pour qu’aucun autre enfant ne subisse le calvaire de Liz:

Liz*, 16 ans, rentrait des funérailles de son grand-père quand six hommes l’ont piégée et violée l’un après l’autre avant de la jeter inconsciente dans des latrines, une fosse profonde de 6 mètres. Leur peine? Ils ont dû tondre la pelouse du commissariat avant de retrouver la liberté. 

Le calvaire de Liz a causé un séisme qui a fait trembler tout le Kenya et les responsables politiques ainsi que la police doivent désormais répondre de leurs actes. Mais les groupes de défense des droits des femmes au Kenya estiment que rien ne changera si le gouvernement n’est pas mis sous pression de la part du monde entier. Ces femmes font appel à nous pour que justice soit faite et pour que le cauchemar de Liz marque un véritable tournant dans l’épidémie de viols qui touche le Kenya. 

Dans cette affaire, personne n’est poursuivi – ni les violeurs, ni la police. A nous de changer cela. Soutenons Liz dès à présent avant que ses agresseurs et la police ne fuient. Cliquez ci-dessous pour que justice soit faite et pour qu’aucune jeune fille, nulle part, ne subisse les mêmes violences: 

http://www.avaaz.org/fr/justice_for_liz_loc/?bebOHeb&v=30689 

Selon la mère de la jeune fille, les violeurs se sont ensuite rendus chez Liz pour narguer sa famille. Ils ont agi comme s’ils étaient au-dessus des lois… et ils ont quelques raisons de le croire ! À cause d’une bureaucratie ridicule, la police a dû enregistrer le supplice de Liz comme une simple « agression » avant de demander à sa mère de « la nettoyer », détruisant ainsi des preuves-clé. Aujourd’hui, les violeurs sont libres et Liz est paralysée. 

L’histoire de Liz est un exemple extrême d’un problème beaucoup plus large. Au Kenya, deux tiers des écolières et la moitié des écoliers ont été agressés sexuellement au moins une fois. Récemment, une décision de justice historique a montré que la police ne faisait pas correctement son travail et a exigé des autorités qu’elles fassent respecter les strictes lois kenyanes contre le viol. Le viol est illégal partout, mais il est trop fréquent de voir que les hommes chargés de protéger nos filles ne font pas respecter la loi. Avec Liz, nous pouvons changer cela. 

La police explique qu’elle n’a ni les financements, ni les formations requises pour faire respecter la loi. Mais il n’y a pas besoin de formation pour comprendre que tondre la pelouse n’est pas vraiment une peine adaptée pour le viol. En mettant les violeurs et la police face à leurs responsabilités, nous créerons un précédent qui obligera la police à traiter le viol comme un crime grave et non plus comme un simple écart de conduite. Signez maintenant pour que justice soit faite et pour mettre fin à cette guerre contre les femmes et les jeunes filles: 

http://www.avaaz.org/fr/justice_for_liz_loc/?bebOHeb&v=30689 

Les membres d’Avaaz se mobilisent contre le viol dans le monde entier depuis des années. Récemment, nous avons amené le gouvernement indien à financer une campagne d’éducation nationale de plusieurs milliards de roupies pour combattre le problème dans le pays. Même si nous ne pourrons jamais effacer ni réparer ce qui est arrivé à Liz, nous pouvons faire en sorte que telle atrocité ne se reproduise plus. A nous d'agir! 

Avec espoir et détermination, 

David, Anne, Sam, Bissan, Oli, Ricken, Emily et toute l’équipe d’Avaaz 

PS: Liz est un pseudonyme donné par le journal qui a fait connaître le calvaire de cette jeune fille, et qui est repris partout depuis. La photo utilisée ici n’est pas celle de la véritable Liz. 

PPS - Cette campagne a été lancée par des membres kenyans de notre mouvement. Démarrez votre campagne et remportez des victoires au niveau local, national ou mondial: http://www.avaaz.org/fr/petition/start_a_petition/?bgMYedb&v=23917 

POUR EN SAVOIR PLUS 

Kenya : un viol collectif banalisé (Afrik.com) 
http://www.afrik.com/kenya-un-viol-collectif-banalise 

Kenya: colère après la libération de 3 hommes soupçonnés du viol d'une ado (RTBF.be) 
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_kenya-colere-apres-la-liberation-de-3-hommes-soupconnes-du-viol-d-une-ado?id=8109746 

After Kenya’s landmark rape decision, all eyes on the police (Globe and Mail) (en anglais) 
http://www.theglobeandmail.com/commentary/after-kenyas-landmark-rape-decision-all-eyes-fall-on-the-police/article13545136/ 

Brave Busia girl battles as her rapists go scot free (The Daily Nation)(en anglais)
http://www.nation.co.ke/lifestyle/DN2/When-rapists-go-scot-free/-/957860/2022572/-/skd9s8z/-/index.html 

Miscarriage of justice in brutal gang rape case shines spotlight on Kenyan police (Sabahi Online)(en anglais)
http://sabahionline.com/en_GB/articles/hoa/articles/features/2013/10/18/feature-02 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire