vendredi 4 octobre 2013

Parution : " TRAJECTOIRES ET DÉRIVES DE LA LITTÉRATURE-MONDE ", ouvrage collectif sous la direction de Cécilia W. FRANCIS et Robert VIAU.



TRAJECTOIRES ET DÉRIVES DE LA LITTÉRATURE-MONDE -

POÉTIQUES DE LA RELATION ET DU DIVERS DANS LES ESPACES FRANCOPHONES
sous la direction de Cécilia W. FRANCIS et Robert VIAU,
éditions FRANCOPOLYPHONIES.






... "Visant à prolonger le débat suscité par la publication du 

manifeste « Pour une littérature-monde en français, 


Trajectoires et dérives de la littérature-monde -


Poétiques de la relation et du divers dans les espaces 


francophones propose de saisir créateurs associés à la « 


périphérie » dans une nouvelle dynamique transversale, 


transnationale, indépendante de la médiation d’un centre 


dominant.


C'est dire que la « littérature-monde », tout en mettant en 

cause les dispositifs traditionnels des systèmes et 

des champs inhérents aux configurations littéraires 

nationales, cautionne le renforcement d’un espace inter-

systémique d’échanges dans lequel les aires francophones 

de la périphérie nouent entre elles des relations aussi bien 

institutionnelles que discursives.

Affranchie de tout impérialisme culturel, la littérature-monde 

cherche de la sorte à promouvoir des pratiques inclusives 

d’insertion et de communication entre littératures dans 

l’optique d’un échiquier réorganisé du monde des lettres. 

Elle s’attaque au mythe du monolithisme culturel, se veut 

une critique de l’état actuel élitiste du domaine littéraire 

centriste qui se maintient dans une ségrégation délibérée 

ou inconsciente par rapport aux auteurs francophones et 

francophiles. 

Par ce livre, nous espérons apporter une contribution 

pertinente aux échanges théoriques et empiriques 

entourant la « littérature-monde », concept devenu 

incontournable pour quiconque est soucieux du 

développement et de l’avenir de la littérature de langue 

française."
















Table des matières




- Cécilia W. Francis et Robert Viau : La littérature-monde : vers une dynamique repensée du centre et de la périphérie. Une introduction.


I. Généalogies d’un concept: en amont et en aval de la littérature-monde
- Lydie Moudileno : Le manifeste comme écho. Échos du manifeste.
- Jorge Calderon : Les implications du manifeste Pour une « littérature-monde » en français.
- Régine Robin : L’écriture migrante. Est-ce que cela a encore un sens à l’heure d’une littérature-monde en français ?
- Robert Viau : La littérature-monde en français: l’historique d’une querelle.
- Kathleen M. Gyssels : Pour une littérature-monde: Appellation d’Origine Contrôlée pour une littérature défrancisée au XIXe siècle ?


II. Littérature-monde: lectures et formes du roman
- Emmanuelle Tremblay : La grande tribu de Victor-Lévy Beaulieu ou l’effet-monde.
- Cécilia W. Francis : Enjeux poétiques de la littérature-monde. Autour de l’écriture néobaroque d’Assia Djebar.
- Chantal Richard : Le Vortex inversé: étude d’un roman de Jean Babineau à l’ère de la mondialisation.
- Irène Oore : La Bar-Mitsva de Samuel de David Fitoussi ou « mieux est de ris que de larmes écrire ».


III. Voix transcontinentales et littérature-monde
- Désiré Nyela : La littérature africaine ou les paradoxes d’une métalittérature.
- Mouhamadou Cissé : Francophonie et littérature-monde: enjeux de l’autoréflexion dans Un rêve d’Albatros (Kangni Alemdjrodo) et Verre Cassé (Alain Mabanckou).
- Boussad Berrichi: Émergence d’une nouvelle littérature francophone en Afrique du Nord.
- Magali Nirina Marson  : Littératures « india-océanes »: laboratoire et paradigme du « bricolage » générique et de la création littéraire.


IV. Paradigmes transfrontaliers et littérature-monde

- Joëlle Cauville: Jean-Marie-Gustave Le Clézio : « Le schizophrène intercontinental » ou « Le nomade au service de l’imaginaire » ?
- Louise Ladouceur : Pour une littérature-monde libérée des exclusivismes français et francophones.
- Irène Chassaing : De Jack Kerouac à Jack Kérouac : sur quelques représentations nationalisantes de Inès Horchani : Deux trajectoires arabo-francophones dans la littérature-monde: Amin Maalouf et Wajdi Mouawad.
- Rania Fathy : Enjeux de l’intertextualité dans la littérature égyptienne d’expression française.


V. Les relations, le rhizome, le divers

- François Paré : Sur quelques pages d’Édouard Glissant. L’immensité du lieu.
- Valérie Capdevielle-Hounieu : De la cohérence dans l’hétérogène: trajectoire transculturelle du Sujet dans les textes de Jorge Semprún.
- Emmanuelle Recoing : La métamorphose de la mémoire transindividuelle par l’écriture dans Case à Chine de Raphaël Confiant.
- Sébastien Sacré : Les mythes, l’histoire et la mémoire dans les littératures caribéennes francophones contemporaines.
- Christian Uwe : Voir et imaginer le monde: réflexions sur la poéthique de Glissant.


VI. Oralité, diglossie et plurilinguisme.


- Isabelle Keller-Privat : L’Anté-peuple de Sony Labou Tansi ou l’espace du « sauvage renviergement » de la langue
- Juliette Valcke : Le théâtre de la Mère Folle de Dijon: quand la Bourgogne du XVIe siècle rejoint la littérature-monde
- Svante Lindberg : La langue-culture face au monde dans trois romans québécois 2007-2009


VII. Création littéraire dans le contexte de la littérature-monde.


- Alain Borer : Le mode acadien.
- Kateri Lemmens : « Habiter le monde en squatter »: l’éthos de Pour une littérature-monde.
- Évelyne Deprêtre : Création littéraire d’un récit de voyage: un parcours essayiste entre subjectivité narrative et dévoilement de l’autre.
- Hassina Bouzidi : Littérature-monde et transculture.


VIII. Points saillants de la table ronde: « Quel est l’avenir de la littérature-monde ? »


- Alain Borer, Lise Gauvin, Michel Le Bris, François Paré, Régine Robin.


IX. Bio-bibliographie des collaborateurs.


X. Postface: Le manifeste.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire